Pardonne-moi


Pardonne-moi de ne pas être comme tu voulais...

Je préfère que tu partages avec moi quelques minutes maintenant que je suis en vie,
et non pas toute une nuit quand je mourrai.

Je préfère que tu effleures doucement ma main maintenant que je suis en vie,
et non pas que tu appuies ton corps sur mon cercueil quand je mourrai.

Je préfère que tu me dises un simple "bonjour" maintenant que je suis en vie,
et non pas un poème déchirant quand je mourrai.

Je préfère un seul appel maintenant que je suis en vie,
et n'entreprends aucun voyage quand je mourrai.

Je préfère que tu m'offres une simple étreinte maintenant que je suis en vie,
et ne verses pas une seule larme quand je mourrai.

Je préfère profiter de petits détails maintenant que je suis en vie,
et non pas de grandes démonstrations quand je mourrai ...

Il y a des mots qui ne quittent jamais nos lèvres, parce que nous croyons qu'ils ne sont pas nécessaires

Je sais que je suis adulte, mais je suis sensible et j'ai besoin de
tes conseils, d'entendre le son de ta voix et de toute ta tendresse.

Mon Dieu, comme j'aimerai pouvoir reculer l'horloge du temps,
être à nouveau un enfant, et t'entendre dire que tu m'aimes...

A quoi bon chanter tous les matins, jusqu'à déchirer ma voix,
si seul le vent peut m'entendre ?

A quoi bon pleurer, si personne ne peut consoler ma solitude ?

A quoi bon rire, s'il n'y a personne à qui faire sentir bien ?

A quoi bon dormir, si je ne puis me reposer ...

A quoi bon posséder, si je ne puis en profiter ...

Mère, aujourd'hui la tristesse opprime mon âme, pardonne-moi de ne pas être comme tu le voulais...


 


21/12/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres