Trois étranges mots



Quand je prononce le mot Futur,
la première syllabe appartient déjà au passé.

Lorsque je prononce le mot Silence,
je le détruis.

Lorsque je prononce le mot Rien,
je crée quelque chose qui n'a pas de place dans aucun non-être.


-Wislawa Szymborska-



J'ai lu, j'ai aimé, j'ai partagé.


20/01/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres