Libération



Elle a pour mari le démon.
Sur ses épaules elle le porta des printemps durant.
L'âme meurtrie et le corps mutilé, 14 années elle l'a supporté.
Brulant sa vie et ses envies, dans les flammes ardentes de l'enfer.

Aujourd'hui, dans ses heures amères,
elle regarde au loin, l'hier, l'aujourd'hui et le demain mais elle ne voit rien.
Hier s'est perdu à l'horizon, aujourd'hui elle se perd dans l'hier,
demain elle égarera la raison.

Elle ne veut pas se plaindre
Elle ne veut pas accuser
Seulement se libérer
D'un poids si gros
Qui l'oblige à courber le dos
La douleur lancinante
Lui déchire la peau
Étouffant son aspiration,
Le désir raccourci,
lui engourdi la raison
Et l'enfer recommence,
au fil des saisons


L.R.



12/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres